Délicieuse(s)

Marie Neuser / Agnès Audiffren

Disponible en tournée

à partir de fin janvier 2019

Martha a été abandonné par son mari, au profit d'une amante plus jeune. Psychologue clinicienne, elle partage désormais son temps entre ses consultations à la prison et son clavier d'ordinateur. Au milieu de l'effondrement de son existence, se dresse la silhouette de Sakura, son avatar virtuel...

Puisqu’il est question d’avatars virtuels et de proximité chez l’habitant, je me suis posé la question de comment inventer un autre espace dans un salon ou une salle à manger qui possèdent déjà leur vie intime propre. Et je me suis vu en train d’ouvrir un écran dans mon salon pour projeter un film avec mon vidéo-projecteur. Beaucoup de gens font ça aujourd’hui. Et le home-cinéma vous transporte souvent bien loin de votre réalité. Qu’est-ce que je peux voler à cette pratique, me suis-je dit ? Sans doute l’idée d’une image englobante, projeté sur une vaste surface de mur, sur les meubles les corps, l’image devenant elle-même source de lumière. Etre dans la réalité d’un salon, et ne plus y être ; être dans la réalité de la vie de Martha, et ne plus y être. « Si loin...Si proche » disait Wim Wenders.

Renaud Marie Leblanc

­­­­ ­­­­

 

Mise en scène Renaud Marie Leblanc
Direction musicale Raoul Lay
Musique Luca Macchi
Vidéo Thomas Fourneau

 

 

Durée : 1h15

Année de création : 2019

Distribution

Jeu Agnès Audiffren
Accordéon Solange Baron

Co-production

Ensemble Télémaque / Cie Annexe de proximité / Didascalies and co

Dates de représentation

Inscription à la newsletter

S'abonner

Nous suivre sur les réseaux