Phèdre

Phèdre « est atteinte d’un mal qu’elle s’obstine à taire », une maladie qui la ronge et la détruit de honte : la passion amoureuse.

Elle s’est en effet entichée de son beau-fils, Hippolyte, fils de son époux, le roi Thésée.

Pour camoufler cet amour, elle s’enferme dans une solitude qui la consume à petit feu.

 

Dans Phèdre, la puissance dévastatrice du désir et de la possession traverse l’œuvre : jusqu’aux rôles secondaires, tous succombent aux effets organiques de la passion. Ici, les personnages se consument dans leur propre désarroi.

 

Cette atmosphère délétère transforme les corps, torture les esprits : l’homme est un monstre à lui-même, et Racine ne cesse de répéter la difficulté pour chacun d’habiter son corps.

Durée 2h25 sans entracte

Année de création : 2009

Mise en scène Renaud Marie Leblanc

Assistants Josiane Ferrara & Vincent Franchi

Scénographie Olivier Thomas

Lumières Erwann Collet

Costumes Julien Silvéréano

CO-PRODUCTION

Théâtre National de Marseille - La Criée

Théâtre des Treize Vents - CDN Languedoc Roussillon

Théâtres en Dracénie - Scène Conventionnée de Draguignan

DISTRIBUTION

  (création) (reprise)
Phèdre Roxane Borgna  
Oenone

Francine Bergé

Véronique Mailliard
Aricie

Perrine Tourneux

Sharmila Naudou
Ismène et Panope Véronique Mailliard  
Hippolyte

Jan Peters

Samir El-Karoui
Thésée Fabrice Michel  
Théramène Olivier Barrère  

 


PhèdreJean Racine